• hervedewintre

Coco Boutet dans la cour des grands

Dernière mise à jour : 25 oct.

« Coco » Boutet cumule les succès : après avoir obtenu la reconnaissance de la prestigieuse Fédération de la Haute Couture et de la Mode, la créatrice vient d’être nommée à la direction artistique de la célèbre marque Zapa.


« Coco » Boutet et son compagnon, le photographhe José Maria Solanes. Le duo créatif a fondé le label Boutet Solanes qui a fait son entrée au calendrier officiel de la fashion week parisienne.


Constance Boutet a la mode dans le sang. Une mode créative, urbaine, dont l’élégance raffinée s’exprime par des coupes sobres qui s’épanouissent dans des tenues confortables à l’allure précieuse. Une grammaire stylistique patiemment forgée auprès des plus grands : après l’obtention de son diplôme à l’école ESMOD, la créatrice, formée au stylisme et au modélisme, a en effet exercé son talent au sein du groupe de luxe LVMH : tout d’abord à l’atelier Dior auprès de John Galliano, au Studio Louis Vuitton sous la direction de Marc Jacobs et enfin chez Céline sous l’impulsion de Phoebe Philo.


Dans ce curriculum vitae nourri de références prestigieuses figure un talent supplémentaire : le gout de l’entreprenariat qui se révéla tout d’abord avec une première marque éponyme créée en 2011 puis avec le label Boutet Solanes lancé en 2020 avec son conjoint, le photographe José Maria Solanes. C’est avec ce nouveau projet dont la narration créative s’articule autour de propositions minimalistes s’inspirant de la nature et célébrant une femme exploratrice que le duo séduit la Fédération de la haute couture et de la mode. Un signe fort qui se manifeste d’une part par un soutien en showroom mais également par une apparition officielle au sein du prestigieux calendrier officiel de la fashion week parisienne.


Boutet Solanes : AH 22-23


Le 27 septembre dernier, à 13H30, juste après le label Victoria/ Thomas (dont les fondateurs ont également éffectué la scolarité au sein du groupe ESMOD) et avec le show Dior, le duo créatif a illustré sa vision du prêt à porter féminin pour le printemps-été 2023. Cette entrée « dans la cour des grands », ainsi que l’exprime « Coco », a ainsi permis au duo créatif de reveler au monde entier leur vestiaire puisant son essence dans l’art grec les minéraux, la sculpture, la poésie et la science. Un vestiaire réalisé intégralement en Europe - la créatrice y tient beaucoup, durabilité oblige – avec des cuirs produits dans l’hexagone selon les normes d’écoresponsabilité les plus strictes.


Le succès entrainant le succès, Coco Boutet concilie désormais plusieurs casquettes. A la reconnaissance de la Fédération de la haute couture et de la mode, s’ajoute en effet désormais une mission d’envergure : la direction artistique de la marque Zapa. La tache sera pationnante puisque la créatrice aura la tache s’injecter une puissante dose de mode au cœur de cette griffe fondée en 1972 et rachetée en 2016 par Arié Benayoum qui a également fait l’acquisition de Tara Jarmon afin d’édifier un groupe cohérent de marques françaises de prêt-à-porter féminin répondant aux attentes du marché à l’international tout en confortant sa présence sur le marché domestique.


Les ambitions d’Arié Benayoum sont conséquentes puisque l’entrepreneur envisage d’ouvrir 8 à 10 boutiques par an tout en développant le e-commerce et l’omnicanal. Coco Boutet, avec son sens reconnu du style mais aussi de l’image, contribuera puissamment à moderniser la marque (dont le style historique s’ordonnait autour de tenues de cérémonie, de robes de cocktail, de tailleurs) tout en favorisa la croissance de Zapa sur le digital. Le dirigeant ne cache pas son enthousiasme : « nous sommes convaincus que l’univers créatif de Coco, ainsi que son savoir-faire sont de véritables atouts pour accompagner le développement créatif et digital de Zapa ». Des espoirs et une reconnaissance pleinement justifiés.


www.boutetsolanes.com

164 vues0 commentaire