• hervedewintre

Aude Penouty : « Mettre les idées en relation permet de mettre les projets en action ».

Mis à jour : mars 31

« Si vous pensez que l’aventure est dangereuse, essayez la routine : elle est fatale ! » Cette citation de Paolo Coelho, mise en exergue sur le site créé par Aude Penouty résume et éclaire parfaitement le parcours de cette experte de la mode qui met sa créativité et son enthousiasme au service d’une industrie en pleine transformation. Ses clients sont répartis sur plusieurs continents, de Paris à Ho Chi Minh City. Ils font appel à la vaste expertise de l’entrepreneuse par le biais du bureau de conseil dont elle est la fondatrice : Entada Textile.




Cette vaste expertise est multiculturelle puisque Aude a vécu son adolescence en Afrique et a longtemps travaillé au Vietnam. Cette expertise, il faut le souligner, s’est également forgée au sein de l’école Esmod Paris (où Aude s’était spécialisée en lingerie en 2005) avant de s’épanouir à l’international au cours d’un parcours professionnel qui concilie stylisme auprès de plusieurs marques, entreprenariat énergique (Aude avait notamment lancé sa propre marque de lingerie éco-conçue il y a sept ans tout en co-dirigeant une association de métiers créatifs durables dans le sud du Vietnam) et expérience de terrain, au sein des usines européennes et asiatiques.


Une démarche assumée : « J’avais besoin de savoir ce qui se passe backstage, de connaître les usines qui fabriquent le produit fini. Appréhender la matière lorsque l’on est designer, nécessite de comprendre comme le dessin en 2D se transforme en produit 3D, jusqu’au prototype et au lancement éventuel de la production pour le client. » Cette inépuisable curiosité puise certainement sa source dans les racines familiales de l’entrepreneuse de 38 ans, née dans le Var : « Je descends d’une famille qui a fait la Route de la Soie, mes ancêtres étaient tisserands et mes grands-parents avaient un magasin de confection en France. Depuis l’enfance, je baigne dans les tissus. Le fait d’être dans un pays qui produit de la matière et du produit fini – vêtements, meubles, bijoux en laque -, comme c’est souvent le cas en Asie, vivifie notre envie créative également : tous les ateliers, toutes les matières premières sont sur place sans même parler de la culture entrepreneuriale très forte qui circule là-bas. »



« Entada Textile est né en 2014. Entada est un végétal, une herbe, comme le bananier. Il incarne le lien entre l’Afrique et l’Asie qui ont été les continents de résidence de ma famille. Car, c’est une entreprise familiale : je m’occupe du textile, mes parents de l’agro-alimentaire. » Les spécificités de ce bureau de conseil ? La transition écologique. Sujet d’envergure qui a pris, depuis plusieurs années, et à juste titre, une place de premier plan dans les stratégies développées par les marques de mode, de lingerie et d’accessoires. Aude en est persuadée, cette transition nécessite des clés culturelles pour faire passer des messages entre l’Occident et l’Orient. Les conseils d’Entada Textile se déploient dans le sourcing, c’est à dire la recherche de matières et la recherche d’outils industriels, mais également dans la production de concepts et de tendances.



Cette nécessaire transition écologique a une particularité : elle nécessite des réponses ciselées avec soin en fonction de la spécificité de chaque entreprise. Car la recette unique et miraculeuse n’existe pas. « Le produit zéro impact ou la matière parfaite n’existent pas » insiste Aude qui depuis le début de la pandémie a digitalisé ses méthodes afin d’interagir le plus aisément possible avec ses clientes et ses clients, tout en répondant au besoin de formation et de développement durable. L’experte a ainsi mis au point une Masterclass sur le sourcing durable sans intermédiaire. Entièrement digitale, d’une durée de deux heures et demi, elle s’adresse à trois niveaux de compétences, des bases au deep learning. Chaque niveau se répartit en trois chapitres : découvrir ce qu’est le sourcing durable, se former sur des sujets spécifiques telles que les matières biologiques, et enfin se perfectionner en approchant les solutions de recherche & développement abordée au cours de la masterclass.



Concrètement, l’approche de l’ancienne étudiante d’Esmod Paris, ne s’exprime pas par une recette immuable mais se caractérise par la certitude suivante : la meilleure façon d’être durable consiste à être économe en ressources. Cette certitude se révèle pertinente à la fois pour les acteurs du développement produit ou les donneurs d’ordre. « La stratégie de volume doit devenir une stratégie de valeur » martèle l’entrepreneuse qui, dans le remarquable podcast On(Ward) Fashion, publié par le magazine The Good Goods – premier média français spécialisé dans la mode responsable - partage les principaux éléments autours desquels s’articulent sa vision, entre expertise et monitoring. « Le mot clé, c’est de créer. La création, c’est tout d’abord la recherche qui nécessite une veille importante, c’est ensuite l’écriture qui permet de mettre en concept, et enfin, c’est la transmission qui consiste à trouver, pour répondre aux demandes du client, le bon outil de production et qui autorise également de dépasser le stade de la théorie. »



L’approche systémique du sourcing durable, prévient l’experte, reste encore bien souvent théorique : "On a beaucoup encensé le coton bio, que l’on fait venir d’Asie. Or, si une marque fabrique en Europe puis renvoie le produit fini en Asie, c’est évidemment une mauvaise évaluation de l’impact carbone. ". Ces difficultés ne diminuent pas l’enthousiasme et l’énergie de celle qui se considère comme une « Cultural Broker » : « Mettre les idées en relation permet de mettre les projets en action ».


Accessible et flexible, la masterclass mise au point par Aude fait comprendre que le décloisonnement est indispensable. « Je voulais y mettre du sens, de l’utilité dans une méthode. Je voulais faire comprendre aussi que le décloisonnement permet de comprendre l’autre, son travail, ses méthodes. Kering, par exemple l’a très bien compris en investissant sur la biodiversité : le groupe a donc décloisonné la science des donneurs d’ordre. L’approche systémique qui apporte de la souplesse respecte le contexte. » Un outil précieux, rempli d’exercices pratiques, à voir et revoir seul ou avec ses collègues, à destination des entreprises souhaitant redéfinir avec efficience leur cahier des charges sourcing.



Pour écouter le podcast On(Ward)Fashion consacré à Aude Penouty :

https://www.thegoodgoods.fr/mode/aude-penouty-entada-textile-une-approche-systemique-du-sourcing-durable/


https://fr.entadatextile.com


Pour contacter Aude Penouty : info@entadatextile.com




94 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout