• ESMOD

Visite au cœur des métiers d'Art de la mode - La Galerie du 19M

Dernière mise à jour : 4 nov.

Par François Mahé, intervenant à ESMOD Fashion Business, Métiers d'Art et "Made in France"



Dans le cursus Manager du Développement International Mode et Luxe d’ESMOD Fashion Business, il y a un module sur les métiers d’art et le « Made in France ». Je suis chargé d’animer ces rendez-vous avec la classe francophone et la classe anglophone.


Alors bien sûr, nous avons cherché à définir ce que sont les métiers d’art. Puis les groupes d’étudiants ont analysé les derniers défilés Haute Couture de certaines marques pour identifier les savoir-faire nécessaires à la réalisation de ces silhouettes d’exception. Ils ont ensuite consulté la littérature pour trouver quelles seraient les maisons d’art qui auraient pu réaliser soit les broderies, les boutons, les accessoires, les fleurs en tissu ou soit les parures en plumes. Ceci nous a conduit à nous intéresser aux nombreuses acquisitions du groupe Chanel via sa structure Paraffection. Ensemble nous avons étudié ces maisons sauvées depuis une quinzaine d’année et maintenant regroupées dans un même lieu pour la plupart : le 19M.


Il était donc trop tentant de connaitre ce lieu magique.


À destination de tous les publics, la Galerie du 19M valorise les Métiers d’art de la mode et de la décoration et s’impose comme le nouveau lieu culturel incontournable à Paris. Au cœur du projet : création, innovation et transmission. Lieu à vocation culturelle pluridisciplinaire centré sur les valeurs de l’artisanat d’art et ouvert à tous, la Galerie du 19M est située au rez-de-chaussée du bâtiment et dispose d’une entrée dédiée. Elle fait écho à la politique globale du 19M de pérennisation et valorisation de savoir-faire d’exception uniques au monde. L’excellence et la créativité des Métiers d’art de la mode et de la décoration est mise à l’honneur dans une programmation artistique plurielle : expositions, ateliers d’apprentissage, conférences…


Nous avons eu la chance de pouvoir visiter l’Épisode 2 du cycle d’exposition : Murdiya. Art pictural, broderie et création textile, présentation du travail de Yassine Mekhnache et du projet pédagogique mené avec des étudiants de Mode, les Maisons Paloma et Montex. Une occasion unique de voir de très près comment utiliser, métisser et croiser des savoir-faire des brodeurs français, marocains et indiens. Le résultat de ce défi guidé par l’artiste Yassine Mekhnache m’a permis de faire réfléchir les étudiants sur la permanente nécessité de partir des traditions pour les transcender et créer les œuvres de demain. Oui, les métiers d’art peuvent aussi collaborer à des projets novateurs.



Evidemment après avoir vu ces broderies et compris le processus de réalisation, l’envie de découvrir en vrai les mains expertes de ces merveilles a été trop forte. Le bâtiment du 19M regroupe les maisons de métiers d’art de Chanel. Heureusement, la Maison Montex avait accepté ma demande de visite et nous avons pu entrer dans l’antre créative de cette entité créée en 1949. Le contraste est saisissant : des locaux ultra neuf hébergent les cadres en bois réglables des brodeurs comme au XIXeme siècle. Bien sûr, l’ordinateur est domestiqué pour aider dans certaines taches mais les mains des ouvriers restent les reines des réalisations. Nous avons compris comment un projet nait grâce à l’interaction entre le (la) créateur (créatrice) d’une maison de Haute Couture et la directrice artistique Madame Aska Yamashita. Pour bien se comprendre et visualiser les futures broderies, les archives de la maison sont indispensables. Un travail colossal d’archivage est actuellement en cours pour optimiser le classement et l’utilisation de ces témoins du passé par l’archiviste. C’est elle qui nous a guidé et tout expliqué.


Puis nous avons vu comment sont faites les exquises, comment sont réglés les motifs en grandeur réelle, puis comment les dessins sont reproduits sur les tissus. Le clou de la visite a bien sûr été de voir ces personnes dans la maîtrise de leur savoir-faire. Quelle patience et quelle précision ! Nous avons pu visualiser par exemple la différence entre une broderie faite à l’aiguille et une broderie réalisée avec le crochet de Luneville. Bref, une découverte complète et un accueil chaleureux de tous dans cette Maison si prestigieuse.



Un grand merci aux équipes de la Galerie du 19M ainsi qu’aux salariés de la Maison Montex qui ont si bien partagé leur passion.



François Mahé


19M : site officiel

21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout