• Team ESMOD

Thomas Vasseur : Histoire n°1

Thomas Vasseur développe son univers au travers de voyages irréels et fantasmés. Premier voyage et première présentation à 4 mains, vêtements mis en scène et illustration à travers les photographies de Julie Vallon qui nous dévoile également sa vision de cette première collection : Histoire n°1



Thomas puise dans ses racines, ses héros littéraires, artistiques et musicaux et dans la culture du monde, étroitement mêlée à la vie de tous les jours. Il traduit ses inspirations dans des pièces androgynes et poétiques aux détails ethniques et historiques sur un mono produit hybride et nomade. Il construit ses manteaux/vestes à vivre…presque à habiter et fait la preuve d’une dextérité autant technique que stylistique.



Ces quelques vraies pièces, la préface de son histoire, une histoire de voyages imaginaires et poétiques…




Formé à Esmod de Roubaix, Philippe Zmirou le directeur de l’école, nous parle de son ancien étudiant. « il a toujours eu un regard passionné sur tout ce qui l’entourait. Il avait déjà un univers bien marqué, adepte des civilisations, de la photographie, des matières et des coupes « faussement structurées ». Sa 3° année l’a encore plus révélé, il était un étudiant volontaire, à l’écoute et défendant pleinement son univers propre. Depuis sa sortie, les liens avec lui ont toujours été présents. Il avait déjà cette idée en tête, créer une ligne de vêtement. Je lui disais toujours, soit patient, prend en maturité…le temps est venue… Aujourd’hui, il fait preuve encore d’humilité, mais sa collection est, à mon sens, le début d’une belle aventure. Il est fidèle à ce qui a été son univers particulier depuis le début. Je suis certain que sa double activité avec son travail pour Christian Lacroix le fera encore mûrir et grandir… »



En effet, Thomas est très attaché à ce qu’il apprend chaque jour au côté du grand couturier. Les projets artistiques chez Christian Lacroix sont très variés, mode, scénographie, décoration, conservation des archives. Chaque projet développé est un vrai challenge et réfléchit avec beaucoup de sérieux, sans solution toutes faites. C’est un plaisir de le retrouver lors de sa première présentation, 4 ans après le passage de son diplôme. Un itinéraire intéressant, pour Marcel Marongiu chez Guy Laroche puis chez Burberry et enfin Christian Lacroix.



« L’idée du voyage est un prétexte, ce n’est pas un voyage physique, c’est le départ d’un processus, d’une aventure créative. La pièce à manche m’intéresse et restera en effet à la base de mes collections futures, je n’imagine pas pour le moment faire des collections complètes. Cette fois, les manteaux sont accompagnés de foulard et chapeaux mais pourquoi pas, sur une autre collection, des chaussures, mais aussi des objets, de la musique, des livres, pour préciser mon univers.



C’est une collection Homme, mais certains y ont vu une collection femme…en réalité, je souhaite habiller autant des hommes que des femmes, ça n’a pas vraiment de sens aujourd’hui de parler seulement à la moitié du monde…même si dans la mode les deux secteurs sont bien séparés. Cette première collection est une base de concept pour rencontrer un public, mais surtout des professionnels partenaires, réfléchir avec eux à de nouveaux modes de financement, à une structure qui correspond à ce qu’est une jeune entreprise de mode aujourd’hui, à de nouveaux timing de collection, de fabrication et de distribution. Tout va trop vite dans ce métier et tout se ressemble, je veux garder le temps de la réflexion, trouver le moyen de développer cette marque autrement, sûrement…surtout prendre le temps de faire de beaux vêtements et d’avoir du plaisir à le faire.




Je veux d’abord écouter les réactions à ces pièces uniques, sans d’urgence à fabriquer et vendre, c’est encore trop tôt… j’ai d’excellents professionnels à mes côtés, ils m’ont appris qu’il n’y a pas de recette miracle dans ce métier. Dans monde en mutation, il faut entendre les changements de méthode dans la construction d’une marque. C’est aussi ce que j’essaie de faire avec mon team, mes anciens copains d’Esmod qui sont encore mes amis, et qui eux aussi sont riches de leurs expériences. Ils ont été à 100% à mes côtés dans le processus de collection et de présentation, Martin Melchior, Caroline Descamps, Lucie-Lan Vu-Dac, sans eux cette collection n’aurait pas abouti. A Esmod, j’avais appris beaucoup, mais je ne savais pas combien il fallait de la patience…patience pour évoluer, toujours recommencer pour garder la bonne idée, la cohérence, et faire un beau vêtement…aujourd’hui je suis patient… »



SUBSCRIBE VIA EMAIL

© 2019 ESMOD International created with Wix.com