• hervedewintre

Pauline Darris: "Je veux que mes produits soient accessibles à tous"

Mis à jour : janv 10

Les chiffres le prouvent, le plus dur n’est pas de démarrer mais de durer. Créer son label nécessite en effet une sincère et lucide expertise de ses forces- financières, créatives, logistiques- et de ses capacités – d’organisation, d’endurance, de conviction – qui permettront à son entreprise de surmonter le cap décisif de la première puis de la troisième année d’existence. Lorsque ces deux étapes sont franchies, le créateur possède alors une vue d’ensemble complète des difficultés et des satisfactions liées au fonctionnement et à la perpétuation d’une marque de mode.


Pauline Avinio Darris a triomphé avec humilité des obstacles liés à la création d’une société. Sa marque éponyme va fêter ce mois ci ses cinq ans. Un plaisir que savoure avec clairvoyance cette jeune parisienne qui a trouvé durant sa scolarité chez Esmod, le soutien créatif et émotionnel nécessaire à l’épanouissement de sa vocation : «  les professeurs ont vraiment puisé au fond de moi pour en faire sortir le meilleur » s’enthousiasmait elle déjà au moment de la fondation de sa marque tout en soulignant au passage l’intérêt de suivre une scolarité au sein d’un établissement proposant des spécialités bien définies, en phase avec le marché.




Rien n’est secondaire dans l’Accessoire : Pauline, qui suivit à Esmod Paris la spécialisation accessoires le sait désormais mieux que personne. Elle qui rêvait depuis ses plus tendres années d’être styliste a fortifié durant ses années de formation sa conviction de développer sa vision créative dans le domaine du sac. Une vision moderne, en phase avec son époque et en adéquation avec son tempérament. Ses premières collections mettaient en avant des sacs aux couleurs douces, des cuirs de qualité, des lignes simples et élégantes, des petits accessoires multi-usages.


Le premier succès, à la fois critique et commercial, vient avec la collection Banane. Pauline séduit avec ses multiples déclinaisons de ce produit espiègle, pratique auquel la créatrice apporte une fraicheur de conception (la petite banane Darris est ronde) et une grande qualité d’exécution. Ce succès ne l’empêche pas de garder la tête froide ni de bruler les étapes. « J’ai procédé l’année dernière à une levée de fonds qui m’a permis d’étoffer le packaging, de peaufiner l’identité de la marque, et de développer de nouveaux accessoires ».


Ce jeudi 27 novembre, une foule nombreuse se pressait chez Jean Louis La Nuit, rue Jean Jacques Rousseau, le nouveau concept store-club imaginé par Xavier Clergerie (le cofondateur sur salon Who’s Next) pour découvrir les nouveautés imaginées par Pauline. Dans un esprit pertinent de renouvellement et de mouvement, la créatrice présentait, en collaboration avec le concept store, une nouvelle banane Goldy, en vachette dorée, pouvant se porter autour de la taille mais aussi de l’épaule. Une édition limitée en adéquation avec nos envies de faire étinceler les dernières heures de l’année écoulée.




Cette nouvelle proposition s’ajoutait ainsi aux remarquables nouveautés déjà présentées cette année par Pauline : on pense notamment à la banane carrée, parfaitement unisexe, en tweed (elle sera également disponible à partir de janvier en nylon), mais aussi à la nouvelle ligne de bobs colorés qui se caractérisent par leur doublure entièrement monogrammée mais aussi et surtout par leurs grands cordons, complètement amovibles grâce à un système astucieux de pressions. Ou encore à la ligne inédite de Buddy qui est un mini sac pouvant se portait au choix, tel un bijou, autour du cou ou alors aux pattes du jeans ou de la ceinture. Idéal pour transporter avec style ses écouteurs, sa carte de crédit ou ses clefs.


Cette vaste proposition est disponible sur le site internet de la marque. Les prix se recommandent par leur justesse. Un positionnement auquel tient la créatrice : « Je suis très attaché à la qualité, c’est pour cela que je fais confectionner en circuit court, au Portugal, et au juste prix. Je veux que mes produits soient accessibles à tous. » Epaulé par un conseiller qui l’aide à ciseler sa stratégie, Pauline s’apprête désormais, à franchir le pas de la boutique physique. Là encore, pas de précipitation. Tout est dans la mesure. « Je vais commencer en janvier par une boutique éphémère au 12 rue du Petit Thouars, dans le Marais, au Carreau du Temple, pour faire de la vente en direct, et montrer mon univers ».


« Je suis née sous une bonne étoile. Chacune de mes présentations m’ont permis de nouer des contacts et de rencontrer des personnes qui m’aident à continuer. » Ce destin nimbé de réussites s’était déjà amorcé durant sa scolarité chez Esmod puisque la future créatrice avait alors remporté haut la main le concours de chaussures organisé par la Maison Delage. Nul doute que cette nouvelle étape, franchie avec un esprit de mesure, de sérieux et d’enthousiasme, sera suivie de nombreuses autres, toutes aussi plaisantes, productives et fructueuses.






Pauline Darris: " I want my products to be accessible to everyone"


The numbers prove it, it’s much harder to make something last than having to create it from scratch. Creating your label requires a sincere and lucid assessment of your strengths - financial, creative, logistical - and your abilities – to organize, endure, stick to your convictions - that will allow your company to overcome the decisive milestone of the first and third year of its existence. Once you have made it past these two steps, as a designer you will have a complete idea of the highs and lows associated with creating and cultivating your own fashion brand.


Pauline Avinio Darris overcame many obstacles, with great humility, when creating her company. Her namesake brand celebrates its fifth anniversary this month. This joyous milestone is a momentous occasion and proud moment for this yong Parisian woman who found creative and emotional support during her time studying at ESMOD. She reflects on her time as a student: "the professors really helped to draw out the best in me I had to offer.” Despite the stress that came with completing her studies at a prestigious institution like ESMOD, Pauline was exceedingly enthusiastic when she founded her brand.



Nothing is secondary in the Accessories market: Pauline, who specialized in accessories at ESMOD Paris, now knows it better than anyone else does. As a child, she dreamt of becoming a designer. This dream fueled her and reinforced her conviction to succeed as she developed her creative vision for handbags. While studying trends and design, she honed her vision into a contemporary and innovative concept. Her first collection featured soft-colored handbags, quality leather, simple and elegant lines, and other small, multi-purpose accessories.


The first success, both critical and commercial, came with the creation of her fanny pack collection. Pauline seduced her audience with multiple variations of this playful product, highlighting a fresh take on the once lowbrow product (the Darris small fanny pack is round) and high quality artisanship. Although, this concept earned her great success, she did not let it go to her head. "Last year, I raised the funds that allowed me to expand my packaging, refine the brand identity and develop new accessories.”


This Thursday, the 27th of November, a large crowd gathered at Jean Louis La Nuit, rue Jean Jacques Rousseau, the new concept store/club designed by Xavier Clergerie (co-founder of Who's Next) to see new products designed by Pauline. In a timely spirit of renewal and movement, the designer presented, in collaboration with the concept store, a new “Goldy” fanny pack, in golden cowhide, that can be worn around the waist or on the shoulder. This limited edition item catches the consumer’s eye with a bit of sparkle to celebrate the New Year.



This recent collaboration only added to the already promising opportunities that Pauline launched this year. Notably, we think of her “square fanny pack,” perfectly unisex, made out of tweed (soon to be available in nylon as well.) However, we also reflect on her new line of colorful bucket hats, which are known for their monogrammed lining and their large, cleverly designed detachable drawstrings. In addition, we look at her unique line of mini bags called “Buddy,” which can be worn in a myriad of ways to carry around small, important items like keys or a credit card.


All of the aforementioned products can be found on the brand's website. The prices are notably fair in accordance with the product’s quality. The designer is very dedicated to her superior level of quality: "I am very attached to quality, which is why I use a local distribution network based in Portugal, and at the right price. I want my products to be accessible to everyone." With the support of a trusted advisor who helps to shape her business strategy, Pauline is now getting ready to take the step: a storefront. However, there is no rush; everything happens in its own time. “I will start with an pop-up shop in January at 12 rue du Petit Thouars, in the Marais, at the Carreau du Temple, to sell directly to the consumer and to present a more complete view of my creative universe".


"I was born under a lucky star. Through each phase of this process, I have been able to make contacts and meet people who help me to continue on in my work." Her path to success began when she began her studies at ESMOD. Her talent was apparent and she won first prize at the Delage shoe competition. As she continues down her path, seeking continued success, she does so with a level head, enthusiasm and sincerity, which will be emulated and recreated by the many others who follow her example from her beloved alma mater.

139 vues

SUBSCRIBE VIA EMAIL

© 2019 ESMOD International created with Wix.com