• Team ESMOD

NON SANS RAISON, de la mode au design

Mis à jour : 24 avr. 2018

Créateur et éditeur français de produits en porcelaine de haute facture artisanale créatif, Non Sans Raison est un garant du savoir faire porcelainier de Limoges. Fidèle à des convictions d’éthique et de qualité, toutes les créations Non Sans Raison y sont fabriquées par des maîtres artisans porcelainiers d’exception. Toutes leurs collections d’art de la table en kaolin extra blanc à partir de formes d’une extrême finesse, d’une grande légèreté, translucides et ultra blanches, alliées à une maîtrise de l’impression des métaux précieux sont produites dans une variété de couleurs et avec une cuisson grand feu pour une tenue optimale et une utilisation quotidienne.

Aux manettes de cette belle marque, deux anciens étudiants de diplômés de l’ISEM, Bertille Carpentier et Martial Dumas, tous deux décidés à donner un nouveau souffle à la porcelaine de Limoges. C’est à l’école qu’ils se sont rencontrés, mais la création de cette marque a mûri après un parcours intéressant dans le monde du textile et de la mode. Quels sont les liens entre mode et design, cette rencontre est l’occasion d’apprécier les passerelles entre ces secteurs complémentaires entre luxe et artisanat d’exception.

- Qu’elle est la répartition des taches dans la maison « Non Sans Raison » ?


« Polyvalents et autodidactes, nous savons tous deux nous occuper de l’ensemble des taches de notre entreprise mais bien sûr pour un management efficient nous avons appris à les répartir. Martial s’occupe plus particulièrement de la production, de la logistique, des achats et de la relation avec les fournisseurs ainsi que des commandes spéciales. Bertille est chargée de la communication, du marketing, de la relation avec les distributeurs, de la relation presse, de l’administratif et de la comptabilité. Notre maître mot dans l’organisation est la souplesse. Notre structure est basée sur un fonctionnement horizontal. Nous collaborons avec plus d’une vingtaine de partenaires extérieurs tous spécialistes et dans tous types de domaine (modeleur, ingénieur, cuisinier, photographe, …)A la manière d’un chef d’orchestre, nous coordonnons ces multiples intervenants ; manufactures, décorateurs, designers, artistes, … »


- Quel est le lien que vous pouvez-faire aujourd’hui entre mode et design, création, la fabrication, distribution….dans la création de votre marque ?


« Ce sont deux champs professionnels totalement différents, mais le design comme la mode proviennent de la discipline des arts appliquée à l’industrie. L’anglicisme auquel on se rattache avec le mot design, nous rappelle que ces deux disciplines engendrent un processus créatif. D’ailleurs, on parle aujourd’hui de designer de mode, de designer d’objet et de designer d’espace. . Dans la design d’un objet comme d’un vêtement, c’est bien la création de l’architecture d’un objet et d’un vêtement que l’on parle Ces deux secteurs font appel à un processus de création, à la sensibilité, à la sensation, à l’expérience. Ils doivent générer bien plus qu’un produit mais un univers singulier. La mode habille le design cohabite, les deux font parties intégrante de notre environnement social. Les créateur de mode comme les designers portent tous deux un regard sur le présent. Ils s’en inspirent pour créer un produit destiné à la consommation. Si elles ont toutes deux pour intention d’articuler un propos. La mode est plus versatile quand le design est souvent plus pérenne. La mode, c’est à la fois l’extravagance et la rigueur. Au sens large, elle met en exergue le culte de l’instant, le temps présent, l’éphémère, le fast, qui demande d’être alimenter constamment et perpétuellement. Elle voue un culte au coup de cœur, à l’importance du paraître et aux codes vestimentaires Le design, c’est le cérébrale et la fonction. Il voue aussi un culte à l’esthétique de manière plus rationnelle mais tout aussi spectaculaire. Sur ce secteur, la quête ultime étant l’intemporel. Concernant la fabrication, le processus de développement d’un produit est souvent plus long et fastidieux d’autant plus dans la porcelaine qui demande de nombreuses manipulations. Heureusement, les cycles de sortie de produits sont plus lents dans le design que dans la mode. Quant aux nouveaux enjeux de la distribution face au développement fulgurant d’internet et de l’expérience en boutiques, la mode comme le design se doit de proposer des solutions attractives d’expériences multi-sensorielles aux consommateurs. Nous sommes de la génération du branding, de la chute des tribus et de l’avènement des réseaux. Nous avons grandi dans un environnement plutôt sectorisé et cloisonné entre mode et design. Nous avons vu au fur et a mesure de la globalisation, les marques devenir elles aussi globales et multi-sectorielles où les maîtres mots sont devenus territoire, sensation et expérience. Le lien le plus important aujourd’hui est bien de créer un art de vivre total et singulier où la mode et le design cohabitent.

- Votre investissement personnel dans la reprise d’une entreprise et les changements que vous avez amené dans la stratégie et l’utilisation des savoir-faire ?


Partie de zéro. L’investissement à la création d’une entreprise est sans limite. Chaque détail compte et le marché est intransigeant. Les jours et les nuits ne suffisent pas car la création sur un marché mature et vieillissant implique un travail gigantesque pour pouvoir espérer exister et durer dans le paysage de la création et de l’industrie. Une entreprise c’est une aventure et un engagement total. Cela demande de la passion, de la prise de risques et des sacrifices mais qui apportent tellement d’intensité et d’expériences que cela vaut la peine d’être couru. En intégrant à notre production des méthodes de travail et des outils innovants, Non Sans Raison conjugue une écriture contemporaine avec un savoir-faire ancestral qui confronte la tradition aux usages gastronomiques et sociaux actuels. Notre structure en réseau basée sur la collaboration, la mise en récit d’une tradition d’excellence, l’ouverture sur les nouvelles technologies, l’adaptation de la porcelaine aux nouveaux usages culinaires, la réalisation d’événements participatifs qui s’échappent parfois d la table, sont autant de nouvelles visions qui participent à poser un regard neuf sur les arts de la table et sur la porcelaine de Limoges.



- Pour vous comment vos études de mode ont une influence sur votre travail de design ?


Dans notre travail, nous avons gardé un processus de création mode à savoir curieux et sensible à l’air du temps en récolte permanence d’inspirations et d’images que nous traduisons toujours sur des planches.

La polyvalence de nos cours, à la fois type école de commerce et portée sur la culture d’un secteur avec la sociologie et l’histoire de la mode, l’apprentissage à flairer les tendances, la richesse de la trandisciplinarité et l’analyse globale de la chaîne de la fabrication à la promotion en passant par la gestion ont été très présents dans nos études et nous permis sur le terrain de nous adapter à différents secteurs tant artisanaux qu’industriels. Un bagage riche et diversifié ouvert sur l’observation du monde et de ses tendances qui nous a permis d’aborder le secteur du design plus sereinement. Notre gout prononcé pour l’artisanat et le luxe dans la mode ont été aussi un point clef dans notre spécialisation sur ce secteur.

Pack Polipo by Paula Juchem

- Quelques souvenirs d’ISEM, et ce qui vous sert aujourd’hui de ces études….ou moins ?


Nous avons apprécié la disponibilité et le professionnalisme des enseignants, la vision large des différents domaines de la mode pas seulement cantonnée au textile et la place donnée aux stages qui nous a aidé à construire nos profils. Les semaines de la mode avec des intervenants extérieurs et les cours de CREADIS (de la création à la distribution) nous ont aussi particulièrement ouverts à la réalité et formé grâce à la mise en pratique concrète d’un développement de marque ou de produit. Les travaux en groupe nous ont aussi permis de créer des affinités avec les autres élèves. Nous en sommes la preuve !

Vos projets de développement avec d’autres designers, vos dernières rencontres marquantes ?


Cette année, nous nous consacrons au développement de Non Sans Raison Tasting Room dédié à l’organisation d’événements culinaire sur-mesure et inédits. Cette branche est née de la volonté d’associer une double signature celle de l’artisan créateur et celle de l’artiste cuisinier. A cette occasion, nous vous donnons rendez-vous sur le salon Première Classe Tuileries du 4 au 7 mars prochain avec notre restaurant éphémère où nous inviterons chaque jour un chef à sublimer vos assiettes en véritable scénographie. Un autre développement qui verra le jour au printemps avec la création de produits vendus online et disponible en édition limitée en collaboration avec des artistes et designers. De nouvelles sorties produits également avec le développement de la ligne Evolution conçue en collaboration avec le designer Simon Naouri et combinant avec brio tradition séculaire et formes innovantes. Et, une collaboration avec un grand créateur de mode français sur des vases uniques. A lire aussi le livre sur notre exposition Avant, Ici, Maintenant, l’expérience Non Sans Raison qui a eu lieu au musée National Adrien Dubouché l’année dernière. Grâce à cette exposition et à ce livre, nous avons pu construire une réflexion autour de notre marque et ainsi faire de belles rencontres mais aussi revoir ceux qui ont contribué au rayonnement de Non Sans Raison.




SUBSCRIBE VIA EMAIL

© 2019 ESMOD International created with Wix.com