• Patrick Cabasset

NATHALIE MARCHAL : L’ŒIL PERFECTIONNISTE DE COMPTOIR DES COTONNIERS

Mis à jour : 19 déc 2019

Le tracé d’une carrière n’est jamais rectiligne. C’est ce que prouve avec brio le parcours de Nathalie Marchal, ex-étudiante à Esmod en stylisme et modélisme, devenue solide styliste photo dans les magazines et pour de nombreuses marques de mode. Une carrière tournée vers l’image, qu’elle adapte désormais à la création de produits, puisqu’elle vient d’être nommée directrice artistique de Comptoir des Cotonniers.

Nathalie Marchal

La plus parisienne des marques d’essentiels féminins recherchait en effet le regard d’une vraie parisienne au sein de son bureau de création afin de mieux réaffirmer son positionnement international. Perle française du géant japonais Fast retailing (Uniqlo), Comptoir possède en effet un solide potentiel de séduction. Renforcé par des prix très attractifs. « Ce qui est amusant, avoue t’elle, c’est que malgré mes études, je n’avais jamais vraiment exercé ce métier. Pour moi, les choses se sont passées de façon imprévues, mais finalement très juste. On apprend tout au long de sa vie. Et c’est ça qui est formidable ».

Car après quelques stages au sein de studios de création durant sa scolarité à Esmod -comme chez le créateur Marc Audibet ou pour la marque Mic Mac alors dessinée par Jean-Paul Gaultier-, Nathalie ne s’est pas dirigée vers le rôle de créatrice qu’elle avait initialement choisi. « En fait, lorsque je suis arrivé dans l’école je ne connaissais rien à la mode, poursuit Nathalie Marchal. Esmod m’a enseigné les bases de cet univers. En faisant des stages d’habilleuse lors des défilés, j’ai ainsi compris qu’on pouvait aussi devenir styliste podium et styliste photo. Moi, l’industrie ne m’intéressait pas trop à l’époque. Je voulais aller vers un univers de mode plus pointu ». C’est cependant dans le hall d’Esmod (alors boulevard Montmartre) qu’elle se souvient avoir téléphoné au Groupe Marie Claire pour un poste d’assistante au sein de la rédaction de Marie-Claire Bis, la bible du secteur à l’époque. Elle y restera 10 ans ! Jusqu’à l’arrêt du titre en 1994. D’abord assistante pour plusieurs rédactrices, elle organisera bientôt ses propres shootings. Après un passage par le magazine 20 Ans, dont la rédactrice en chef était alors Emmanuelle Alt (actuelle rédactrice en chef du Vogue français), elle officie à Vogue puis à L’Officiel. Devenue rédactrice en chef de Technikart Mademoiselle, elle poursuit une carrière de consultante image et publicité en free lance pour de nombreuses marques. Avant d’arriver chez Comptoir des Cotonniers, elle travaillait également sur le cahier de tendances Inspiration pour le bureau de style Peclers Paris.

Contactée par Comptoir des Cotonniers, elle se souvient avoir déjà posé avec sa fille Lou pour la marque en 2010, dans le contexte de ses campagnes de publicité ‘mères/filles’. « Je n’étais pas certaine d'accepter ce poste, car la marque ne correspondait pas vraiment à la mode que je veux défendre… Mais c’est aussi finalement la raison pour laquelle j’ai dit oui » avouait-elle sans faut semblant dans les colonnes du magazine Marie-Claire.

Collection Comptoir des Cotonniers Printemps/Eté 2020

Depuis 1995, Comptoir propose un vestiaire classique luxueux et un style de vie ‘à la française’. Une image que Nathalie veut renouveler. Son crédo : simplifier, faire attention aux détails, donner de l’allure aux filles. « Ce que je voudrais, c’est que les vêtements n’entravent en aucun cas ni les femmes, ni leur vie. Et qu’au contraire, ils libèrent leurs mouvements et leurs pensées » poursuit-elle. Au cœur de ses nouvelles propositions, l’esprit masculin du vêtement de travail séduit. Uniformes de pompiers ou de gendarmes, blouses d’infirmières ou d’institutrices, mais surtout pièces faciles et évidentes rayonnent. « C’est un vestiaire idéal du quotidien, presque utilitaire, mais remis au goût du jour. Ici, c’est le détail qui fait l’allure. C’est en termes de style que je raisonne, et non de tendances, explique t’elle. Je n’ai pas une vision "podium" mais celle de l’expérience. Je ne suis pas designer, mais je sais de quoi ça a l’air quand c’est porté et c’est ce qui prime sur le reste ». L’expérience d’un œil de mode hors du commun reste ici sans appel. Silhouette irréprochable, charme captivant et caractère bien trempé, Nathalie Marchal n’a pas toujours été aussi sure d’elle.

Détail d'une silhouette Comptoir des Cotonniers Printemps/Eté 2020

« Pour moi Esmod a été une formidable porte d’entrée vers les différents métiers de la mode. Aujourd’hui, mes études me servent vraiment. Et particulièrement la discipline qui à l’époque m’attirait le moins : le modélisme. J’avais choisi cette école pour son côté pragmatique justement. Je pensais alors que la créativité ne s’apprend pas. J’avais sans doute tors, mais j’étais jeune. Le fait est que si aujourd’hui je sais lire un dessin technique, si je connais les principes de fabrication d’une collection, les tissus, etc., c’est grâce à l’école. Le principe de réalité, solidement encré dans les cours d’Esmod, m’a permis de nettoyer ma tête des rêves abstraits qu’on se fait souvent très jeune. Ça m’a ouvert les yeux sur l’ensemble des métiers de la mode et m’a permis de me réaliser tout au long de ma carrière ».

Collection Comptoir des Cotonniers Printemps/Eté 2020

Aux étudiants actuels d’Esmod, elle conseille de garder l’esprit ouvert. « Tout est possible dans la vie, il faut juste trouver les bonnes portes. L’école reste cependant le meilleur des passeports. Mais dans le travail, il ne faut jamais oublier que seule la pratique reste le principe de base de tout apprentissage. La notion de mérite semble avoir légèrement évoluée aujourd’hui dans la tête de certain. Moi je pense qu’il ne faut jamais oublier de faire ses preuves d’abord, avant d’attendre des gratifications ». Une forme d’exigence qu’elle a su s’appliquer à elle même tout au long de sa carrière. Un parcours qu’elle referait, si c’était possible, à l’identique : « J’ai eu de la chance. Les choses se sont passées pour moi de façon imprévue, mais juste. Si je fais aujourd’hui seulement le métier auquel je m’étais destiné à l’origine, c’est que c’est le bon moment ! »

Collection Comptoir des Cotonniers Printemps/Eté 2020







NATHALIE MARCHAL: THE PERFECTIONIST EYE OF THE COMPTOIR DES COTONNIERS



The career path is never a straight line. This is proven by the career of Nathalie Marchal, former Esmod student in fashion design and model making, who has become a well-established photo designer in magazines and for many fashion brands. She is definitely the right person for the job. An image-focused career, which is applied to product creation now, since she has just been appointed Artistic Director of Comptoir des Cotonniers.


Nathalie Marchal

The most Parisian of the women’s essentials brands was looking for a real Parisian woman's perspective for its design office, in order to improve the international presence. The French pearl of the Japanese giant Fast retail (Uniqlo), Comptoir has a solid potential for seductiveness, backed by very competitive prices. "The funny thing is," she admits, "that despite my education, I've never really done this job before. For me, things happened in an unexpected way, but - very fair, in the end. You learn throughout your life. And that's what's great about it.

Because after a few internships in creative studios during her studies at Esmod - like with the designer Marc Audibet or with the Mic Mac brand designed by Jean-Paul Gaultier at the time - Nathalie did not move on to the designer role she had initially chosen. "In fact, when I first came to school, I didn't know anything about fashion," says Nathalie Marchal. Esmod taught me the basics of this universe. By doing training courses as a dresser during the fashion shows, I understood that one could also become a podium designer and a photo designer. I wasn't very interested in the industry at the time. I wanted to move towards a more specialized fashion universe. However, it was in the lobby of Esmod (on the Boulevard Montmartre at the time) that she remembers calling the Marie Claire Group for an assistant position in the editorial staff of Marie-Claire Bis, the Bible of the sector at the time. She'll stay there for 10 years! Until the termination of the editorial in 1994. First an assistant for several editors, she will soon organize her own shootings. After a stint with the magazine 20 Ans, whose editor-in-chief was Emmanuelle Alt (current editor-in-chief of French Vogue), she worked at Vogue and then at L'Officiel. As editor-in-chief of Technikart Mademoiselle, she pursues a career as a freelance image and advertising consultant for many brands. Before joining Comptoir des Cotonniers, she also worked on the Inspiration trend book for the Peclers Paris design office.

Contacted by Comptoir des Cotonniers, she remembers having already posed with her daughter Lou for the brand in 2010, in the scope of her "mother/daughter" advertising campaigns. "I wasn't sure I would accept this position, because the brand didn't really correspond to the fashion, that I wanted to defend... But that's also the reason why I said yes in the end," she admitted, without any pretense in Marie-Claire magazine's columns.


Collection Comptoir des Cotonniers Printemps/Eté 2020

Since 1995, Comptoir has been offering a luxurious classic wardrobe in a French lifestyle. An image that Nathalie wants to renew. Her motto: simplify, pay attention to details, make girls look great. "What I would like for the clothes is not to interfere in any way with women or their lives. On the contrary, they should free their movements and thoughts," she continues. At the heart of its new proposals, the masculine spirit of workwear is alluring. Uniforms of firemen or gendarmes, nurses' or teachers' coats, but above all simple and visible pieces are shining. "It is an ideal wardrobe for everyday use, almost utilitarian, but up-to-date. Here, it is the details that make the difference. I reason in terms of style, not trends," she explains. I don't have a "podium" vision but that of experience. I'm not a designer, but I know what it looks like when it's worn and that's what takes priority over the rest. The experience of an extraordinary fashion eye remains unquestionable here. With her impeccable silhouette, captivating charm and strong character, Nathalie Marchal was not always so sure of herself.


Details of a silhouette Comptoir des Cotonniers Spring/Summer 2020

"For me, Esmod has been a wonderful gateway to the various fashion professions. Today, my education is really useful to me. And especially the discipline that at the time attracted me the least: model making. I had chosen this school for its pragmatic aspect. At that time, I thought that creativity cannot be learned. I was probably wrong, but I was young. The fact is that if today I can read a technical drawing, if I know the principles of making a collection, fabrics, etc., it is thanks to the school. The principle of pragmatism, firmly anchored in Esmod's classes, has allowed me to clean my head from the abstract dreams that we often have at a very young age. It opened my eyes to all the professions in fashion and allowed me to achieve my full potential throughout my career.


Comptoir des Cotonniers Collection Spring/Summer 2020

To the current students of Esmod - she recommends to keep an open mind. "Everything is possible in life, you just have to find the right doors. However, school remains the best passport. But in work, it should never be forgotten that only practice remains the basic principle of all learning. The notion of merit seems to have evolved slightly today in the minds of some people. I think we should never forget to prove ourselves first, before waiting for rewards. A form of requirement that she has been able to apply to herself throughout her career. A journey that she would repeat, if it were possible, in the same way: "I was lucky. Things happened to me in an unexpected but right way. If today I am concentrated on doing the job for which I was originally intended, it is because this is the right time! »


Comptoir des Cotonniers Collection Spring/Summer 2020

436 vues

SUBSCRIBE VIA EMAIL

© 2019 ESMOD International created with Wix.com