• hervedewintre

Lisa Chavy « Livy est une lingerie pensée comme un accessoire de mode »

Mis à jour : févr. 5

A mi-chemin entre l’art de vivre et la mode, la lingerie est un marché prometteur qui offre de belles opportunités aux créatrices d’entreprise à condition de respecter et de comprendre les spécificités du secteur. Esmod aborde et approfondie ces spécificités au sein d’une formation dédiée qui fait autorité auprès de la profession : Chantal Thomass, figure incontestée de la lingerie française de luxe recommande très régulièrement et avec chaleur les étudiants Esmod, école où la célèbre créatrice a trouvé la plupart de ses collaboratrices. Cette excellence réputation explique la vaste présence des anciens étudiants du groupe dans cet univers en plein essor.





Parmi ces anciens étudiants figure Lisa Chavy qui est une figure de premier plan du secteur. Certains médias l’ont d’ores et déjà surnommé « la prodige de la lingerie ». Directrice artistique de Undiz, entreprise créée sous l’égide du grand groupe français Etam, la jeune femme est également depuis 2017 la fondatrice de Livy : une nouvelle marque de lingerie, par ailleurs soutenue par les groupes Etam et Vog, qui affiche des ambitions mondiales avec ses produits raffinés et sensuels.


L’ancienne étudiante du groupe Esmod a entrepris de faire la conquête de ce marché avec confiance et clairvoyance, en valorisant sa culture générale mais aussi ses savoir-faire techniques et marketing, patiemment fortifiés lors de sa scolarité. Les professionnels sont en effet d’accord sur ce point, le marché de la lingerie exige d’avoir une grande connaissance de la mode : les deux marchés ont en effet de nombreux points communs. Il faut ensuite savoir allier créativité, esprit d’entreprise et culture organisationnelle, tout en maitrisant les techniques particulières à ce domaine d’activité : de nombreux prérequis autour desquels s’articule précisément la spécialisation Lingerie d’Esmod.


A ce vaste enseignement s’ajoute enfin la motivation personnelle et la capacité de travail. Deux aptitudes que manifeste l’énergie cheffe d’entreprise. Des l’obtention de son diplôme, la jeune femme multiplie en effet les expériences et enchaine les contrats : tout d’abord avec la Société International de Lingerie (qui est le licencié de tres nombreuses marques dont Kenzo, Cacharel, Christian Lacroix) puis aupres de John Galliano lui même qu’elle assiste, et enfin chez Etam ou elle participe au lancement et au développement de Undiz. Trois ans avec sa fondation, Livy peut d’ores et déjà s’enorgueillir de 17 points de vente en France (et un à Genève) avec sept boutiques en propre, notamment dans les grands magasins. A l’international, la marque est présence chez Neiman Marcus et Bergdorf.





Ce résultat exceptionnel est bien entendu le résultat d’une grande créativité mais aussi d’une capacité à établir un positionnement pertinent, en phase avec les attentes du marché. Le positionnement de Livy impressionne par sa pertinence: la marque propose trois gammes (inspirée de trois villes évocatrices et inspirantes : Paris, New York, Los Angeles- qui font échos à trois humeurs bien définies : sexy, moderne ou « slow life ». Les références à la mode sont nombreuses, ne serait ce que par l’étendue de l’offre qui est aussi globale que celle d’une marque de prêt à porter. Du point de vue technique, la marque concilie avec une grande justesse l’innovation, le maintien et le sens du détail.

Victoria’s Secret à New York, le Bon Marché à Paris


Ce positionnement à la fois diffèrent, raffiné et abordable a été rendu possible grâce à une excellente connaissance à la fois du marché de la mode et de la lingerie. La marque, avoue la créatrice, a d’ailleurs été pensé comme une marque de mode : « Le marché de la lingerie se répartit entre le « mass market » comme Etam, et le très haut de gamme comme Eres, la Perla, ou Agent Provocateur. Entre les deux; il n’y a finalement pas de beaucoup de marques en dehors des labels historiques comme Aubade ou Chantelle qui sont plus fonctionnelles. Livy est une lingerie pensée comme un accessoire de mode qui donne à la femme une belle représentation d’elle-même et où la meilleure qualité est accessible. »

Si la marque est aujourd’hui installée, l’entrepreneuse n’oublie pas les défis à venir, celui de l’écologie par exemple et de la transition numérique, sans parler du développement de partenariats (la marque travaille déjà avec Victoria’s Secret à New York et une prochaine collaboration se prépare avec le Bon Marché dans le cadre de la Saint-Valention) ainsi que la maitrise du sourcing (« à titre de comparaison avec le prêt à porter, déclare la créatrice, un soutien gorge fait intervenir une quinzaine de fournisseur contre un seul intervenant pour un tee-shirt ».  Une disponibilité de tous les instants à laquelle est habituée l’ancienne étudiant Esmod qui pour révéler les défis constamment renouvelés du quotidien peut compter sur la solidité de ses connaissances, à tous les échelons de la conception et de la commercialisation du produit : la meilleure des expertises !


Lisa Chavy « Livy is an underwear piece, designed as a fashion accessory. »


Halfway between the art of living and fashion, underwear is a promising market that offers great opportunities to entrepreneurs, if they respect and understand the specificities of the sector. Esmod approaches and deepens these specificities within a dedicated program that is an icon in the industry: Chantal Thomass, an undisputed figure in French luxury underwear, regularly and warmly recommends students from Esmod, the school where the famous designer has found most of her collaborators. This excellent reputation explains the vast presence of the Esmod's alumni in this booming universe.





Among these alumni is Lisa Chavy who is a leading figure in the sector. Some media have already dubbed her "the prodigy of underwear". Artistic director of Undiz, a company created under the aegis of the major French group Etam, the young woman has also been the founder of Livy since 2017: a new lingerie brand, also supported by the Etam and Vog groups, which has worldwide ambitions with its refined and sensual products.


The former student of the Esmod has set out to conquer this market with confidence and foresight, using not only her general culture but also her technical and marketing know-how, which she patiently developed during her studies. Professionals agree on this point, the underwear market requires great knowledge of fashion in general: the two markets have indeed many points in common. It is also necessary to know how to combine creativity, entrepreneurship and organizational culture, while mastering the techniques specific to this field of activity: many prerequisites on which Esmod's underwear specialization is based.


Finally, personal motivation and the ability to work were added to this vast educational experience. Two skills that are demonstrated by the entrepreneurial energy. As soon as she obtained her diploma, the young woman multiplied her experiences and signed a series of contracts: first with the Société Internationale de Lingerie (which is the licensee of many brands including Kenzo, Cacharel, Christian Lacroix), then with John Galliano himself, whom she assists, and finally with Etam where she participated in the launch and development of Undiz. Three years after its foundation, Livy can already boast 17 points of sale in France (and one in Geneva) with seven of her own boutiques, notably in department stores. Internationally, the brand is present at Neiman Marcus and Bergdorf.





This exceptional outcome is of course the result of great creativity but also of an ability to establish a relevant positioning, in line with market expectations. Livy's positioning impresses by its relevance: the brand offers three ranges (inspired by three evocative and inspiring cities), a range of products that are both contemporary and inspiring: Paris, New York, Los Angeles- that resonate with three well-defined moods: sexy, modern or "slow life". The fashion references are numerous, if only because of the extent of the offer, which is as global as that of a ready-to-wear brand. From a technical point of view, the brand is a perfect blend of innovation, support and attention to detail.

Victoria’s Secret in New York, le Bon Marché in Paris


This differentiated, refined and affordable positioning has been made possible thanks to an excellent knowledge of both fashion and underwear markets. The company, the designer admits, has been conceived as a fashion brand: "The underwear market is divided between the mass market such as Etam, and the very high-end such as Eres, la Perla, or Agent Provocateur. Between the two - there are not many brands outside the historical labels like Aubade or Chantelle which are more functional. Livy is an underwear, designed as a fashion accessory that gives the woman a beautiful representation of herself, with the best quality accessible. »


If the brand is now established, the entrepreneur is not forgetting the challenges ahead, such as ecology and the digital transition, not to mention the development of new partnerships (the brand is already working with Victoria's Secret in New York and a future collaboration is being prepared with Le Bon Marché as part of the Saint-Valentine's Day celebrations) as well as the mastery of sourcing ("as a comparison with ready-to-wear," says the designer, "a bra involves about fifteen suppliers compared to just one for a T-shirt". The former Esmod student is accustomed to being available at all times and can count on the solidity of her knowledge at all levels of product design and marketing in order to meet the constantly changing challenges of everyday life: the best of all expertise!

0 vue

SUBSCRIBE VIA EMAIL

© 2019 ESMOD International created with Wix.com