• Team ESMOD

Liliane Jossua mise sur l’ avenue Matignon

Mis à jour : 31 juil. 2019

A Paris, tout le monde connait le sourire enjoué de Liliane Jossua, ses yeux pétillants, sa gout très sur, sa générosité aussi. On ne compte plus le nombre de fois où un jeune créateur nous a confié, avec reconnaissance, à quel point la fondatrice de Montaigne Market les a fermement soutenu. “Les grands magasins prennent la plupart du temps nos collections en ‘confié’ nous indiquait récemment l’un d’entre eux. Cela nous oblige à des immobilisations de stocks et de capitaux importants, quasiment impossibles à soutenir pour des jeunes entreprises. Josiane est la seule qui ait accepté de nous acheter nos produits. C’est pour cela que tout le monde la respecte: elle travaille avec son regard, son intuition, mais aussi avec son cœur”.



Cette acheteuse hors norme a tout connu de la mode et de ses bouleversements. Elle ouvrit sa première boutique en 1996 à Saint-Barth. Elle y réunît, bien avant l’émergence des concept-stores, des vêtements de luxe et des marques de bijoux en un seul et même espace. Elle reproduisit cette équation à Monaco puis à Paris ou elle inaugura la célèbre boutique Montaigne Market au centre de l’avenue Montaigne. Un haut lieu de la mode auquel Liliane donna un éclat spectaculaire grâce à la sûreté de son coup d’œil, à la force de sa passion mais aussi à l’étendu des connaissances acquises durant sa scolarité.

En effet, Liliane Jossua garde de ses “années Esmod” un excellent souvenir. « Avant Esmod, j’ai suivi un cursus traditionnel puis, j’ai commencé à suivre des cours à la fédération française de yoga pour être professeur. J’ai heureusement bifurqué vers Esmod pour comprendre et apprendre ce qu’il fallait savoir sur la mode qui était ma véritable passion depuis l’enfance ». Un choix qu’elle ne regrette pas puisque l’école lui a permis de conjuguer connaissance de la mode et expertise commerciale : « je dois saluer la richesse de l’enseignement qui est très ouvert, à la fois fort technique mais collant aussi parfaitement à la réalité et aux besoins du marché. »

« Je ne veux pas être enfermée dans une case »

Les réalités du métier, Josiane les connaît sur le bout des doigts : « Il faut sans cesse s’adapter pour arriver à l’objectif suprême : un minimum de stock en fin de saison, au moment des soldes. Mon efficacité commerciale tient principalement à mon intuition et à mon goût, ainsi qu’à la connaissance que j’ai de ma clientèle ». Le choix  du lieu est aussi décisif. Apres 13 années passées avenue Montaigne, l’acheteuse a fait le choix de s’installer en mars dernier avenue Matignon. Un endroit qui lui plait. La boutique, bordée de galeries, est elle même une ancienne galerie d’art. « Nous cultivons un côté atypique, entre Montaigne et le Faubourg-Saint-Honoré. Je ne veux pas être enfermée dans une case. Changer d’adresse m’a permis de sortir de cette case, tout en m’ouvrant à un nouveau public. »


La configuration de cette nouvelle boutique permet à Liliane de créer des espaces différents évoluant au gré des collaborations sans cesse renouvelées. « Notre travail est essentiellement centré sur les marques institutionnelles et de petites marques internationales. Notre volonté étant de casser ces codes en essayant de dénicher de nouveaux créateurs. Mais ce n’est pas que cela. Il faut  proposer un plus, trouver des idées pour fidéliser les clients, comme le cours de yoga que nous organisons pour les hommes dans la boutique ».



Car Liliane en est persuadée, le rôle d’une enseigne est avant tout de proposer des idées et des inspirations. Et non pas de délivrer du total look clé en main. Ce besoin de donner envie d’avoir envie, cette ouverture aux autres, cette empathie, Liliane l’a aussi appris durant ces années passées à Esmod. « J’étais à Esmod il y a 20 ans mais c’est comme si c’était hier. J’ai bien sur adoré mes professeurs – dans ma classe, nous étions tous très proches d’eux –  mais c’est aussi à Esmod, dès la première année, que j’ai à la fois trouvé mes meilleurs amis et que j’ai découvert ce qu’était un véritable esprit d équipe. J’ai aimé ce foisonnement né du mélange des nationalités : les élèves venaient de tous les pays, ainsi que celui lié au croisement des parcours divers. Pour vous donner un exemple, en première année, les élèves avaient entre 20 et 28 ans. Cela aide à appréhender la diversité des cultures et tempéraments de chacun. » La meilleur leçon de marketing qui soit.



-----


Liliane Jossua installs on avenue Matignon


In Paris, everyone knows Liliane Jossua's cheerful smile, her sparkling eyes, her taste, and her generosity. We can't count the number of times a young creator has graciously confided in us, the extent to which the founder of Montaigne Market has firmly supported them. “Department stores take most of our collections in 'secret', one of them told us recently. This forces us to capitalize stocks and large capital, almost impossible to support young companies. Josiane is the only one who has agreed to buy our products. That's why everyone respects her: she works with her look, her intuition, but also with her heart”.


This extraordinary buyer has known everything about fashion and its upheavals. She opened her first boutique in 1996 in Saint-Barth. It brought together, well before the emergence of concept stores, the luxury clothing and jewelry brands in one space. She reproduced this equation in Monaco and then in Paris, where she has inaugurated the famous Montaigne Market shop in the center of Avenue Montaigne. A Mecca of fashion to which Liliane gave a spectacular radiance thanks to the confidence of her glance, to the strength of her passion but also to the extent of the knowledge acquired during her education.


Indeed, Liliane Jossua thinks of her "Esmod years" as an excellent memory. «Before Esmod, I followed a traditional curriculum, then I started taking courses at the French yoga federation to be a teacher. I happily branched out to Esmod to understand and learn what to know about fashion that was my true passion since childhood». A choice she does not regret, since the school has allowed her to combine knowledge of fashion and business expertise: "I must salute the richness of education which is very open, both highly technical but also sticking perfectly to the reality and the needs of the market. »

«I don’t want to be locked in a box»

The realities of the job - Josiane knows them as her five fingers: "We must constantly adapt to achieve the ultimate goal: a minimum of stock at the end of the season, at the time of sales. My commercial efficiency is mainly due to my intuition and my taste, as well as my knowledge of my clientele. The choice of the place is also important. After 13 years on Avenue Montaigne, the buyer made the choice to move to Avenue Matignon last March. A place that pleases her. The shop, lined with galleries, is itself an old art gallery. «We cultivate an atypical side, between Montaigne and the Faubourg-Saint-Honoré. I don't want to be locked in a box. The change of address has allowed me to leave this box, while opening me to a new public. »



The configuration of this new shop allows Liliane to create different spaces that evolve according to the constantly renewed collaborations. « Our work is mainly focused on institutional brands and small international brands. Our desire is to break these codes by trying to find new creators. But it's not just that. We must propose much more, find ideas to retain customers, like the yoga class we organize for men in the shop».


As Liliane is convinced, the role of her shop is above all to propose ideas and inspirations. And not to deliver a total look. Liliane's need to make people want to be in love, her openness to others, her empathy, she also learned them during those years spent at Esmod. « I was in Esmod 20 years ago but it feels like it was just yesterday. I loved my teachers, of course - in my class, we were all very close to them - but it was also in Esmod, from the first year, that I found both my best friends and I discovered what a true team spirit was. I liked this proliferation born of the mixture of nationalities: the students came from all countries, as well as the ones linked to the crossroads of various courses. To give you an example, in the first year, the students were between 20 and 28 years old. It helps to understand the diversity of cultures and temperaments of each person. » It was the best marketing course ever.


SUBSCRIBE VIA EMAIL

© 2019 ESMOD International created with Wix.com