top of page
  • hervedewintre

La mode durable de Jagoda SOKOLOWSKA


28 avril 2019, 19H36. Un moment gravé pour toujours dans le cœur de Jagoda Sokolowska. La jeune femme, originaire de Pologne, organisait ce jour-là un défilé de mode durable dans le cadre d’un salon basé à Las Vegas. Une révélation qui a conforté la fashion designer dans sa volonté de conjuguer sa passion pour le style et la nature. Constituée de textiles invendus ou de tissus certifiés à base de fibre naturelle, sa collection de fin d’année prouve que les vêtements durables peuvent conjuguer avec éclat le style et l’engagement.


Planetesmod : Qu'est-ce qui vous a donné envie de travailler pour la mode ?



Jagoda Sokolowska : D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours accordé de l’importance à mon apparence. Mon père, lors de ses fréquents voyages d’affaires, me ramenait des vêtements « occidentaux » exceptionnels, impossibles à trouver en Pologne, mon pays d’origine. D’une manière générale, on peut dire que je ne suivais pas les tendances et que ma garde-robe n’avait rien à voir avec celles des autres filles de mon âge.


Quand j'avais environ 13 ans, j'ai trouvé une vieille machine à coudre dans le grenier de ma grand-mère : cela m’a convaincu d’apprendre la couture. Je consultais des magazines comme BURDA, des livres, je regardais des vidéos YouTube. J’ai éprouvé une grande fierté lorsqu’après plusieurs tentatives infructueuses, j’ai réalisé à confectionner un pull réellement portable et fonctionnel. Au cours des années suivantes, j'ai développé mes compétences en couture et en création même si je n’imaginai pas vraiment avoir un jour un emploi à temps plein dans la mode. Je vivais dans une ville de taille moyenne : la mode était perçue comme un univers difficile d’accès n’offrant pas de débouchés viables.


Ma formation à UWC-USA (j'avais reçu une bourse pour mes 2 dernières années de lycée) a modifié mon point de vue. J’étais environnée d’idées nouvelles et les élèves provenaient d’horizons différents. J'ai commencé à croire que mes 2 plus grandes passions - la mode et la nature - pouvaient devenir bien plus qu'un simple passe-temps. En 2019, mes travaux ont été présentés en ouverture d’un défilé de mode durable organisé à Las Vegas, aux États-Unis. Cet événement – dont j’étais l’initiatrice et l’organisatrice - révélait plusieurs collections de vêtements fabriqués à partir de tissus recyclés. L'objectif ultime était de présenter la véritable beauté et l'importance de la durabilité dans la mode. L’engouement des participants a éveillé un incroyable sentiment de plénitude dans mon âme. Ce soir-là, j'ai décidé de consacrer mon avenir à la création d'une mode véritablement responsable et consciente, à la fois écologique et socialement durable.


Comment définiriez-vous votre collection de fin d’année ?


Les émissions provenant des combustibles fossiles sont la principale cause du réchauffement climatique. Une part importante de ces combustibles fossiles provient de Russie. Les revenus de cette exportation financent la guerre en Ukraine.

En tant que polonaise, je suis profondément affectée par le conflit en cours, d’autant plus qu’il est interconnecté avec la crise énergétique actuelle. Ma collection vise à promouvoir la supériorité holistique des énergies renouvelables sur les combustibles fossiles.

Les tenues s’inspirent des structures géométriques déployées par les centrales électriques. La quasi-totalité des étoffes provient d’invendus recyclés. Les tissus neufs quant à eux sont issus de sources régénératives, certifiés, tous à base de fibres naturelles. Fasciné par les innovations, j'ai utilisé le revêtement photosynthétique qui permet au vêtement de produire de l'oxygène. De plus, j'ai utilisé une teinture naturelle à l'indigo pour la doublure. Enfin, j'ai créé un sac doté d’un petit panneau solaire : une source d'énergie écologique pour le chargeur de votre portable.


Vos projets pour les années à venir ?


Je dois d'abord terminer mon stage. Ensuite, je souhaite poursuivre un master axé sur les matériaux innovants ou plus largement sur la mode durable. Mon but ultime : pouvoir créer des vêtements vraiment durables.






Crédit photos : Daniel Antropik



L’univers et les projets de la fashion designer sont consultables sur le site www.jagodasokolowska.com




107 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page