top of page
  • hervedewintre

« Concevoir sa collection en 3D est un acte écoresponsable »

Parmi les nouveaux outils qui révolutionnent la manière de concevoir des vêtements figure le très agile logiciel CLO 3D qui permet de concevoir un vestiaire complet à partir de patrons. L’initiation aux multiples possibilités offertes par ce logiciel fait l’objet d’une formation courte mise en place par ESMOD PRO et prodiguée par le designer Guy Pontal. L’enseignant est formel : la collection virtuelle de collections s’inscrit dans une démarche éco-responsable.

"Les nouvelles technologies sont au service de la RSE" indique Guy Pontal qui forme à la prise en main du logiciel Clo3D. Cet outil de création 3D permet de créer des vêtements photoréalistes et de simuler des prototypes ultra détaillés. Un outil idéal pour réduire les délais de mise sur le marché tout en maitrisant la production de toiles et le gaspillage de matériaux.


Sur l’écran, deux fenêtres : à gauche s’affichent des croquis qui figurent des empiècements de tissus exprimés dans leurs plus simples expressions, à plat, en deux dimensions. A droite, ces mêmes figurations de toiles semblent prendre vie, grâce à l’ajout d’une dimension supplémentaire qui leur offre profondeur, volume et perspective. Sur un avatar (c’est à dire un mannequin virtuel), et grâce à la fluidité d’une animation experte (qu’autorisent des outils proches de photoshop et d’illustrator), ces mêmes empiècements se positionnent, se modifient, et s’ajustent jusqu’à l’obtention d’un rendu qui permet immédiatement à n’importe quel spectateur – client décisionnaire ou fabricant - de comprendre la réalité du vêtement en train de s’édifier sous nos yeux. Un rendu réaliste et surtout crédible. D’une manipulation, amusez-vous à déplacer une couture, à ajouter un motif sur un patronage que vous avez importé : instantanément, la pièce se métamorphose en conséquence. Une leçon magistrale de création, sollicitant stylisme et modélisme, renforcée par les incroyables ressources offertes par les nouveaux outils digitaux.


Nous sommes sur l’interface du logiciel CLO 3D. Souvent décrit comme le « logiciel du futur », ce programme d’origine coréenne est une déclinaison orientée textile, du célèbre logiciel Marvelous Designer, bien connu dans l’univers du jeu vidéo et du cinéma : il a servi par exemple à habiller des personnages entrés dans la légende du grand écran, comme « Le Hobbit ». Son objectif est simple : permettre avec souplesse et aisance de créer - à partir d’un budget modeste - un vestiaire complet, graphismes, imprimés et accessoires y compris, et ce depuis des patrons. Les modifications sont instantanées, que ce soit du point de vue de la couleur ou des vues projetées, le gain de temps sur le prototypage et les présentations commerciales sont manifestes. Quant aux possibilités créatives, elles s’avèrent innombrables grâce à une myriade de paramètres permettant de grader les patrons aux normes d’un marché, de tester toutes les tailles d’un produit sur une morphologie spécifique, de matérialiser les propriétés physiques des étoffes. Les options de grammage et d’élasticité traduisent avec un réalisme stupéfiant le tombé si particulier d’un jersey ou d’un drap de laine. Un clic final met en scène la collection sur un catwalk.


La formation CLO 3D proposée par ESMOD permet de travailler sur son projet personnel


« Le groupe ESMOD a toujours eu à cœur de proposer un enseignement en phase avec les besoins du marché, indique Marine Escurat, coordinatrice des formations courtes au sein du groupe ESMOD Paris. « C’est la raison pour laquelle nos écoles ont toujours veillé à enseigner le modélisme conjointement au stylisme, afin de répondre aux demandes des entreprises. Le logiciel CLO 3D est aujourd’hui utilisé par de très nombreux professionnels de la mode et s’impose dans les grandes maisons de luxe, du sport et du prêt-à-porter. Son maniement spécifique réclame une formation dédiée. Nous avons donc proposé une semaine de formation – en ligne, via l’application Teams, du 6 au 10 février 2023 – niveau débutant. Cette formation s’adresse à la fois aux professionnels que ce soit les experts marketing, stylistes, graphistes, print designers et développeurs, mais aussi à nos alumni. Chacun des participants peut travailler sur son projet personnel et bénéficie d’un suivi personnalisé. Les matinées sont dédiées aux apports théoriques, les après-midi sont consacrées aux exercices. »


Guy Pontal dispense l’enseignement. Ce pédagogue passionné ne ménage pas son enthousiasme : « CLO 3D est une solution intuitive qui s’adresse aux créatifs souhaitant exprimer leurs idées en 3D là où le logiciel Lectra est dédié, de manière très complémentaire, aux développements et à la production de vêtements industriels. Les stylistes-modélistes peuvent appréhender facilement la solution Clo3D car son interface utilisateur s’approche de celle de la suite Adobe qu’ils connaissent souvent. Le grand avantage de ce logiciel consiste dans le fait qu’il est d’une part en phase avec les besoins de la mode actuelle : nous traduisons virtuellement les dessins des élèves en vêtements en trois dimensions. Rien n’échappe au logiciel : de la réalisation de l’avatar (couleur de peau, coupe de cheveux jusqu’à la taille des ongles) qui donne une direction et se fait l’écho d’une direction artistique, au choix des mensurations en passant par la méthode de modélisme privilégiée en fonction du vêtement. Et enfin au rendu final des textures qui inclut les plis, les surpiqûres les zips, les boutons, les motifs importés et les propriétés des tissus. Le tout est déclinable à l’infini. Le résultat final, savamment éclairé, est une photo de très grande qualité. »



La 3D prolonge les réflexions liées à la RSE


CLO 3D concerne également l’industrie de demain. « La 3D permet de galvaniser les savoir-faire traditionnels en termes de précision, de rapidité, de compréhension de la mode. Le virtuel ne remplace pas les artisanats ancestraux mais il permet de les enrichir. Par exemple si on souhaite faire un vêtement moulant, on privilégiera la technique du moulage en 3D exactement comme on le ferait traditionnellement avec les méthodes de modélisme habituelles. La 3D prolonge également les réflexions menées dans le cadre de la RSE. La 3D permet de représenter un vêtement de manière photoréaliste. Un client ou un collaborateur voit la visualisation en trois dimensions de votre projet sur un mannequin virtuel travaillé avec soin en fonction de la direction artistique d’une marque. Cette visualisation, complétée des modifications souhaitées, permet de prendre les bonnes décisions : c’est-à-dire, la production immédiate d’un vêtement et sa mise en vente dans un marché précis tout en évitant les erreurs d’appréciation basées sur le seul examen d’un dessin en 2D qui ne permet pas d’appréhender à sa juste mesure le rendu final. C’est un cercle vertueux de production qui se met en place. Aussi la 3D concerne-t-elle non seulement les stylistes et les designers mais également les agences qui vont permettre aux marques de se développer dans des environnements digitaux, leur permettant ainsi de profiter de nombreux avantages : éviter de produire des stocks superflus et mieux expertiser la faisabilité et la pertinence d’un produit selon les territoires visés.



Le futur se dessine sous nos yeux. « Celles et ceux qui apprennent à réaliser des vêtements en photoréalismes peuvent ensuite enrichir, via d’autres cursus, leur connaissance de l’animation digitale : celle-ci permet d’intégrer ces collections dans des show-rooms digitaux créés de A à Z, sans les risques financiers traditionnellement liés à l’édification de ce genre d’espace. Développer la 3D, jusqu’à la réalité virtuelle, nous démontre un processus de création entièrement nouveau qui intéresse déjà énormément les marques de premier plan, surtout de luxe, mais également et de plus en plus, de labels de prêt-à-porter. Ces compétences nouvelles seront – et elles le sont déjà – l’apanage de ce que j’appellerais les « super-designers et les super-modélistes » ; des professionnels capables de traduire leur travail et leur vision sur tous les supports et dans toutes les dimensions. »



Toutes les possibilités offertes par le logiciel et les possibilités de formations proposées par le groupe ESMOD sont détaillées à l’adresse suivante :


https://www.esmod-academy.com/events/clo3d-debutant

174 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page