• Team ESMOD

13 Bonaparte, un vestiaire masculin en continu

Mis à jour : 25 mars 2019


David Sarfati, créateur et fondateur, se présente comme un pourvoyeur de style contemporain pour homme. Le vestiaire de 13 Bonaparte, composé à majorité de pièces demi-saison. 13 Bonaparte est un vestiaire contemporain et évolutif, à la fois chic et décontracté associant la désinvolture de l’outerwear et la rigueur de la coupe. La numérotation des collections marque sa construction dans la continuité. Ainsi, les pièces se mélangent, les coloris se complètent ; chaque vêtement se place dans une temporalité différente, sans automne-hiver ni de printemps-été. La gamme minérale est bousculée par quelques couleurs plus toniques voir grinçantes qui dynamisent sa neutralité.



Fonctionnalité, simplicité étudiée et transformation progressive des modèles sont en quelque sorte les fondamentaux de la marque. Dernièrement la ligne s’est étoffée avec le lancement d’une première ligne de lingerie pour homme sous la griffe « 13 Bonaparte – sous vêtements ». Les caleçons recyclent des chutes de tissus utilisés pour les chemises et certains prototypes n’ayant pas vu le jour, et déclinent donc popeline glacée, coton piqué, à rayures, à motifs cousus ou carreaux.



David Sarfati pose un vocabulaire fait de design, de panorama citadin, d’architecture, de vêtements fonctionnels et de détails efficaces. Une culture esthétique large qui construit un univers précis avec pour mission de proposer chic urbain et portable. Il nous parle aujourd’hui de son expérience…



– J’aimerais avoir une idée de votre parcours entre l’école et la création de votre marque. Comment votre projet de marque a-t-il muri?

Ayant grandi dans l’univers du vêtement par le biais de ma famille, l’envie de fonder ma marque de mode masculine m’est venue naturellement. A cet effet, j’ai pris quelques cours au FIT (Fashion Institute of Technology) durant mes 3 années passées à New-York. Là-bas, je travaillais en tant qu’assistant au sein d’un studio de design dans les packagings parfums & cosmétiques ; cette expérience m’a appris l’importance d’une identité visuelle bien définie. De retour à Paris, je me suis lancé dans un diplôme « International Fashion & Luxury Brand Management »à l’ISEM afin d’avoir un vue globale des différents métiers de la mode, puis j’ai intégré l’équipe image des Galeries Lafayette. J’y ai mis en application ce que j’avais appris outre-Atlantique et en suis reparti avec une bonne vision du branding. Durant ces années, l’idée de ma marque prenait de plus en plus de place dans mon esprit et ses bases s’ébauchaient sérieusement.



J’ai alors commencé la recherche d’un(e) styliste qui parlerait mon langage, accompagnerait ma vision. Je me suis naturellement dirigé vers Christine Walter-Bonini et Marion Hirsh à Esmod qui m’ont ouvert leurs portes et ont grandement participé à ce recrutement qui fut très prenant ! Depuis, je travaille avec Mélina Marandon qui a commencé en stage dans le cadre de son Master couture à Esmod Paris. Une fois son diplôme en poche, on a continué l’aventure professionnelle où elle est aujourd’hui en charge du design des collections. 13 Bonaparte a débuté avec avec une collection de t-shirts en Tencel, une matière qui m’a immédiatement attiré en raison de ses caratéristiques thermiques. Le tencel est fait à part de fibres d’eucalyptus et s’adapte à tous climats. L’idée selon laquelle le t-shirt est la base de toute garde-robe est alors devenue essentielle à mes yeux. Autour de ce t-shirt, j’ai eu envie de développer de plus en plus de modèles pour l’accompagner ; cela aboutit à l’idée d’une marque urbaine, chic, portable mais surtout proposant des modèles durables et principalement mi-saison, qui se parlent les uns les autres pour construire, petit à petit, un vestiaire défini, complet et cohérent.




Je me suis d’abord installé dans un showroom/studio de création rue du Vertbois, avant de saisir l’opportunité d’ouvrir ma boutique rue de Normandie dans le 3ème arrondissement. Arrivé en plein essor du Haut-Marais, ce lieu représentait alors pour la marque une magnifique vitrine internationale. J’y ai installé mon bureau, le studio de création et mon équipe m’y rejoint en fonction des étapes d’avancement : de la construction des collections, des dessins aux patronages, en passant par le merchandising et la communication. C’est un lieu de passage qui attire beaucoup de monde, parisiens et étrangers et suscite des échanges riches, tant avec l’équipe qu’avec les clients qui s’y sentent bien. Cet espace m’a enfin permis d’exprimer l’univers de la marque à travers mes livres, le mobilier, la photographie…



– Pouvez-vous caractériser le profil de vos clients ?

Il est toujours difficile de caractériser le profil d’un client type tant ils peuvent être divers et variés. Il est évident que la grande majorité de nos clients ont un rapport direct avec les milieux créatifs et/ou s’inscrivent dans un profil résolument tourné vers l’international. Ils sont exigeants, en quête de modernité, informés et font surtout preuve de sensibilité envers le prêt-à-porter. La durabilité et l’adaptabilité sont au centre de leurs recherches et de notre démarche.


– le « made in France » fait-il parti intégrante du concept, quels sont vos rapports avec vos fabricants? avez-vous eu un bon accueil quand vous avez voulu faire fabriquer votre collection, comment êtes vous arrivé à las convaincre?

Notre production est exclusivement européenne avec 60% de la fabrication qui se trouve dans différentes régions de France. Nous n’utilisons pas le made in France comme un outil marketing dont on a beaucoup entendu parler ces derniers temps mais plus comme un formidable atout de proximité avec les fabricants qui nous permet d’écourter les délais de livraison et de préserver la qualité grâce à une relation de confiance et une facilité de communication. Cette proximité nous offre beaucoup de flexibilité. Pour les convaincre de nous suivre, je suis allé leur présenter la marque et surtout les sensibiliser sur les critères importants: la qualité et le suivi. C’est un accompagnement des deux côtés car ils font partie intégrante de 13 Bonaparte. Ils ont également été très sensibles à cette nouvelle approche du prêt-à-porter avec la sortie des saisons Printemps/Été – Automne/Hiver.



– Arrivez-vous facilement à sourcer vos matières en « made in France » ou en « sourcing européen ?

Nos tissus sont également exclusivement européens en fonction des spécialités de chacun de nos fournisseurs (France, Italie, Angleterre, Portugal…). Nous parcourons 2 fois par an à Paris le salon des tissus Première Vision et collaborons toute l’année avec nos fournisseurs qui nous surprennent constamment.



– comment financez vous votre développement? faites vous des salons?

Dès le départ, l’objectif était de développer la marque organiquement et de se financer en fonds propres. Depuis juin 2015, nous exposons sur les salons MAN Paris et MAN New-York et sommes ravis de recevoir à partir de janvier 2016 des subventions de la part de l’organisme de promotion de la mode masculine, Promas, dirigé par Noelle Bobin. Cette subvention nous aidera à financer une partie de ces salons.



– Avez-vous des projets de développement international? où êtes vous distribué?

Les trois premières années ont eu pour objectif d’asseoir la marque, son identité et de tester ce nouveau positionnement au sein de notre boutique du Haut-Marais (ndlr sortie des saisons) et surtout d’apprendre à connaître notre clientèle. Après cette période d’observation, le développement à l’international s’est avéré comme une suite logique. Avec près de 50% de clientèle étrangère, dont une majorité d’américains et de japonais dans notre boutique, la distribution ne pouvait se restreindre à Paris. Cette volonté d’expansion s’est concrétisée en 2015 avec la première présence de 13 Bonaparte dans des boutiques japonaises (Tokyo, Osake et Nagoya) ainsi que sur les salons MAN Paris & NYC. Parallèlement à notre collaboration avec un showroom tokyoïte. Notre but est de distribuer 13 Bonaparte de façon maîtrisée. Par souci de pérennité et contrôle de l’identité, nous entamons la distribution auprès de boutiques spécialisées partageant des valeurs communes et qui sont soucieuses de les transmettre à leurs clients.


– Quel est la part de vos ventes en ligne? qui sont vos clients?

13 Bonaparte s’efforce d’offrir la meilleure expérience d’achat à nos clients d’où l’importance du contact physique et l’activité du site www.13bonaparte.com qui répond bien évidement aux mêmes valeurs (partage, mise en valeur des matières et des coupes, …). Ce site est vrai moyen de communication et une vitrine internationale et qui offre un levier de vente pour la marque : nos clients se renseignent sur les généralités de la marque (inspiration, design, prix, …) et viennent les affiner lors de leurs venues en boutique. Ils peuvent alors pleinement profiter de leur expérience de vente qui passe entre autres par la stimulation des sens (touché des matières, fragrance diffusée, …). Nos clients du site web sont donc des clients fidèles qui vivent à l’étranger ou qui n’ont pas l’occasion de repasser régulièrement à Paris. Notre stratégie de prix reste inchangée depuis le début de la marque. Nous nous distinguons par une certaine accessibilité en terme de prix. De même, ce positionnement prix permet d’élargir notre clientèle vers des tranches d’âges plus jeunes, qui ne peuvent peut être pas tout acheter, mais qui ne sont pas automatiquement rebutées à la vue du prix. Ils sont alors dans une optique de repérage et d’achat réfléchie.



– Avez vous des conseils à donner aux étudiants qui souhaiteraient monter leur marque?

Le conseil que je peux donner pour le lancement de sa propre marque est de bien s’entourer et d’aller à la rencontre de professionnels, entendre des expériences, se nourrir du vécu de chacun dans le positif et surtout dans le négatif, se faire son propre avis et suivre son instinct. C’est un métier extrêmement complexe et concurrentiel ou la détermination, la patience et la passion sont primordiales car la route est longue. C’est un travail d’endurance à tous niveaux.



Boutique 2 bis rue de Normandie 75003 Paris T + 33 1 42 71 83 15 Lundi – Samedi / 10h30 – 19h30 Dimanche / 14h00 – 19h00


http://13bonaparte.com

SUBSCRIBE VIA EMAIL

© 2019 ESMOD International created with Wix.com