Les beaux défis de Laurie Sorace | Planete-esmod Pour plus d'informations, contactez nous à redaction@planetesmod.com

Les beaux défis de Laurie Sorace

Laurie Sorace se définit comme, styliste/modéliste/couturière. Ce dernier terme, un peu désuet pour certains, cache pourtant une façon très contemporaine d’aborder la mode et la création en travaillant en sur mesure.

 

Après ses études à Esmod Lyon et Paris, c’est chez Jean-Paul Gaultier couture puis chez Anne Willi qu’elle fait ses premières armes en tant que modéliste. La vision féminine, intimiste, et le parcours original d’Anne Willi rue Keller à Paris, marque déjà Laurie. Puis, le cœur a ses raisons, retour à Lyon pour une maison plus classique au succès commercial « hôtel Particulier ». L’occasion de reprendre contact avec Esmod Lyon « je vois régulièrement l’équipe de l’école et Alain Boix son directeur, ils sont toujours de bon conseil. »

Puis le grand saut comme freelance et l’ouverture de son atelier boutique INSTANRETRO. « Dans cette boutique du 6ème arrondissement à Lyon, je chinais méticuleusement les pièces et je transformais des vêtements vintage en sur-mesure. Le vintage, s’est le moyen le plus évident de trouver des textiles plein de fantaisie, de couleurs et souvent de grande qualité, ils parlent à la mémoire affective.
J’ai réussi à fidéliser une clientèle mais j’avais une vie compliquée, difficile d’être partout à la fois et d’assurer seule la gestion, la boutique et ce travail de couturière créative en sur mesure. J’ai donc vendu cette boutique/atelier avec ce dernier projet et me suis installé à Villeurbanne, une ville très dynamique.

La création de la marque Laurie Sorace, a été mon évolution professionnelle logique. En effet après avoir retouché, remodelé, retaillé et transformé des vêtements anciens, créer mes propres modèles fut une évidence. Il était essentiel pour moi de rester à contre courant du Prêt à Porter actuel, en proposant mes modèles sur mesure. Le prêt à porter que je propose est adaptable selon les idées et les envies créatives de chacune et à ses mesures exactes. Comme jusque dans les années 60, les couturières travaillaient ainsi avec leurs clientes, essayage de toile et essayage final en tissu. C’est dans la mémoire collective, et les clientes d’aujourd’hui sont ravies de renouer avec cette façon de s’habiller. Avoir moins de vêtements donc des pièces durables, mais aussi des vêtements impeccables, à son goût et à sa taille, a bien sûre un prix. Pour beaucoup de mes clientes, c’est un achat pour des moments d’exception, cérémonie, cocktail, soirée, mariage. Mais pour certaines de mes clientes avec des moyens plus importants et en général professionnellement très actives, je travaille sur l’ensemble de leur garde robe. Ces dernières me sont fidèles de longue date. »

« Pour poursuivre cette aventure je dois encore garder des contrats freelance. Cela m’aide pour pouvoir investir dans le développement de mon projet tout en assurant mon indépendance, j’avance à petits pas, sans sacrifier ni ma vie privée, ni ma vision de la mode. Nul doute que Laurie Sorace saura relever le défi d’une mode durable, éthique, une mode du cœur et de la passion au plus près des désirs et des rêves des amoureuses de la mode. »

 

Subscribe / Share

Article by sylviemay

Authors bio is coming up shortly.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *